GR

Le Gabon vient d’être sommé par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de verser 312 millions de francs CFA à José António da Rocha Garrido. La décision rendue le 9 mars est consécutive à la plainte déposée par l’ancien directeur technique national (DTN) pour des arriérés de salaire.

Le Tribunal arbitral du Sport (TAS) vient de sommer le Gabon de verser 312 millions de francs CFA à José António da Rocha Garrido. © D.R.

 

Le Gabon vient d’être contraint par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de verser 312 millions de francs CFA à José António da Rocha Garrido. Rendue le 9 mars, la décision est consécutive à la plainte déposée par l’ancien directeur technique national (DTN).

José António da Rocha Garrido avait été nommé en 2015 au poste de DTN pour un mandat de deux ans renouvelable, en remplacement de l’Espagnol Abert Puig Oroneda. Le Portugais avait pour mission principale d’œuvrer au développement du football gabonais. Toutefois, lors de son deuxième contrat (2017-2019), ce dernier n’a pas perçu la totalité de son salaire annuel, conformément aux engagements contractuels pris par la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) et le ministère des Sports.

En dépit de nombreuses correspondances adressées au ministère des Sports et à la Fegafoot par le Portugais, rien n’a pas bougé. Estimant avoir été abusé, José António da Rocha Garrido a décidé de porter l’affaire devant le TAS, le 5 avril 2019.

Après examen du dossier, le TAS n’a pas été tendre avec le Gabon. L’instance judiciaire de la Fédération internationale de football association (FIFA) a sommé le pays de verser 312 millions de francs CFA au Portugais. Le TAS a par ailleurs exigé au Gabon un intérêt moratoire de 5% par an au montant à compter du 1er juillet prochain.

Joint au téléphone par Gabonreview, le président de la Fegafoot a dit ne pas être informé du dossier. Toutefois, Pierre-Alain Mounguengui a promis d’entrer en contact avec le Portugais pour en savoir davantage.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. moundounga dit :

    Bjr. morceau choisi: « Joint au téléphone par Gabonreview, le président de la Fegafoot a dit ne pas être informé du dossier. Comment est ce possible ? à qui incombe le choix du DTN au Ministère des sports ou au PR de la Fégafoot ? voila encore une preuve des embrouilles à la gaboanise. Le contribuable va devoir encore casquer. Mémé établir un contrat en bonne et due forme an y arrive pas. Que c’est triste. Amen.

Poster un commentaire