Soutenant que le paiement mensuel des pensions de retraite ne repose sur aucune loi, le Mouvement national des chômeurs du Gabon (MNCG) a volé au secours de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) en militant pour la trimestrialisation.

© Gabonreview

 

Acculée par la colère des retraités suite au paiement au trimestre de leurs pensions, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) est tout de même soutenue. À l’instar du Mouvement national des chômeurs du Gabon (MNCG), pour qui l’acharnement envers la CNSS est injustifié.

Les chômeurs gabonais ont rappelé, en effet, que lors du dialogue d’Angondjé en 2014, le gouvernement et les partenaires sociaux s’étaient accordés sur la mensualisation de la pension retraite. «C’est le gouvernement qui avait convoqué le dialogue d’Angondjé en 2014. Il revenait à ce gouvernement de prendre les décisions issues de ce dialogue pour les concrétiser en texte de loi», a indiqué le MNCG, le 1er juillet sur Gabon 1ère.

En effet, la mensualisation du paiement des pensions de retraite a été décidée en 2015 par l’ancienne équipe dirigeante de la CNSS, sur une simple note de service. «La mensualisation de la pension est une chose louable. En revanche, il fallait modifier les textes. Notamment, la loi sur la sécurité sociale conformément au paiement des retraites en République gabonaise», ont estimé les chômeurs.

Selon l’article 100 du Code de Sécurité sociale, «le paiement des pensions et des rentes est effectué trimestriellement à terme échu. Toutefois, lorsque le taux d’incapacité permanente atteint ou dépasse 75% le titulaire de la rente peut demander que les arrérages lui soient réglés mensuellement. Le paiement de la rente est obligatoirement mensuel lorsque l’incapacité permanente atteint 100%».

Confortée par les textes, les contraintes et les tensions de trésorerie, l’actuelle direction de la CNSS est donc revenue au paiement au trimestre, au risque de fermer boutique. «La situation des retraités et la CNSS doit faire l’objet de débats sérieux entre ceux qui doivent à la Caisse et les retraités, dans un cadre juridique bien défini. Sinon, le paiement au trimestre de la pension des retraités est la seule possibilité pour garantir l’avenir de la CNSS», a conclu le MNCG.

 
 

2 Commentaires

  1. claude dit :

    Je ne sais pas ce qui vous anime à certains moments. La décision de maintenir le mode de payement de façon semestrielle est motivé par le simple fait qu’il y a plus d’argent. Vous le savez. Alors évitons ça un moment donné. Parce je vous signale que si vous sortez l’argument du texte de loi vous reconnaissez en fait, que la CNSS a travaillé de 2015 à début 2019 dans l’égalité.
    Chercher à entreprendre. Parce que trouver un emploi reviendrait à cotiser dans cet institution pour sa retraite. Posez vous alors la question de savoir si vous faites vraiment confiance en cet institution…

  2. CITOYENGABOMA dit :

    C’est quand même un peu bizarre que ça soient les chômeurs qui viennent nous faire la morale concernant le CNSS. Ils doivent d’abord et avant tout se préoccuper à trouver un travail et payer les cotisations.
    Que la CNSS fasse le distinguo entre les bons et mauvais payeurs. Il est dommageable que les retraités des entreprises dignes, responsables et réglos vis à vis de l’Etat payent la mauvaise gestion du gouvernement dans ce dossier. Que la CNSS publie les indélicats afin que les retraités et futurs soient bien édifiés.
    Que les chômeurs m’excusent nous sommes tous passer par là, alors gardez vos commentaires.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW