GR

Nommé à la tête des Panthères en mai 2019, Patrice Neveu veut bâtir une équipe solide garnie de talents dans tous les compartiments en commençant par le but. Dans une interview parue le 18 mai à L’Union, le sélectionneur national a indiqué qu’il compte envoyer chaque année deux gardiens de but dans des clubs en France.

Le sélectionneur national des Panthères «A» Patrice Neveu a décidé d’envoyer chaque année un ou deux gardiens de buts dans les clubs en France. © Gabonreview

 

Les jeunes gardiens de but évoluant dans le championnat national de 1ère division sont appelés à exploiter à bon escient l’opportunité que leur offre Patrice Neveu. Celle d’aller passer chaque année des tests dans des clubs en France.

Le sélectionneur national a annoncé ce projet dans une interview parue le 18 mai dans le quotidien L’Union. J’envisage «d’envoyer chaque année en Europe, un ou deux gardiens de but dans les clubs en Europe, notamment en France».

Patrice Neveu motive son projet par le fait que la sélection du Gabon manque cruellement de talents dans ce segment de jeu. «C’est un véritable problème. Nous n’avons pas suffisamment des gardiens dans les grands clubs à l’étranger. Toutes les grandes équipes en ont. Vous pouvez avoir des grands attaquants et gagner une compétition par le fait de votre gardien», a-t-il expliqué.

Toutefois, a précise Patrice Neveu, le choix des candidats à ce projet se fera sur la base du talent et de l’abnégation dont fera preuve chaque acteur. «C’est à eux de travailler avec acharnement au niveau local pour attirer mon attention», a insisté le sélectionneur national. Dans son interview, Patrice Neveu n’a pas manqué d’évoquer les conséquences de la pandémie de Covid-19 et l’arrêt du championnat national sur son programme de travail. «C’est certain que la pandémie a des répercussions sur mon programme de travail. Avant cette situation, j’étais en train de monter une équipe nationale des joueurs locaux. Les footballeurs qui allaient être sélectionnés auraient été intégrés progressivement. C’était en quelque sorte l’antichambre des Panthères A. Mais du fait de cette pandémie, ce travail a été remis à plus tard», a regretté Patrice Neveu.

S’agissant du l’arrêt du championnat, le sélectionneur national n’a pas caché son dépit : «sans championnat, comment pensez-vous que vos meilleurs joueurs puissent s’expatrier? Tout naturellement, il n’y a pas de grandes sélections avec un mauvais championnat. Il est vrai que le championnat gabonais regorge des pépites qui pourraient s’expatrier, j’en suis persuadé, mais il faut absolument avoir un championnat de qualité qui débute à date fixe et qui se termine bien, c’est un défi», a lancé Patrice Neveu.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire