" " Archives des FAITS DIVERS | Page 72 sur 81 | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |

FAITS DIVERS

Les «grands bandits» de la Police arrêtés par leurs collègues

Les «grands bandits» de la Police arrêtés par leurs collègues

Quatre policiers ont été appréhendés dans la soirée du jeudi 4 octobre 2012 à Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville. Alors qu’ils tentaient d’opérer un vol à main armée, ils ont été dénoncés par les voisins de la maison cambriolée avant d’être interpellés par leurs collègues de la police judiciaire (PJ) qui ont fait une descente musclée sur le terrain.

 
 

Un avortement tourne au drame

Un avortement tourne au drame

Une jeune gabonaise, Prisca Edwige Moutombi, 21 ans, enceinte de trois mois, est décédée le mardi le 2 octobre 2012 à l’hôpital d’instruction des Armées de Libreville. On parle d’un avortement qui aurait mal tourné.

 
 

Violée et tuée par le pasteur et ses fidèles

Violée et tuée par le pasteur et ses fidèles

Sortie du domicile familial le 28 août dernier, Darlène Boussougou Moundouga, 22 ans, n’y est jamais revenur. Le pasteur Joseph Moukétou, son fils Rodolph-Franck Mouketou, ainsi que le compagnon de la dame, Rodrigue Assoumou, 27 ans, l’ont froidement assassinée avant de l’enterrer dans une maison jouxtant leur église du Christianisme céleste au PK 5, dans le 3e arrondissement de Libreville.

 
 

Intrusion commando chez Maître Ndaot

Intrusion commando chez Maître Ndaot

Le domicile du président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB), maître Séraphin Ndaot Rembogo, par ailleurs membre de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), a été visité par un commando cagoulé dans la nuit du 15 au 16 septembre dernier aux environs de quatre heures du matin.

 
 

Assassins au volant: l’autre drame de Massika

Assassins au volant: l’autre drame de Massika

À Massika, un regroupement de village situé à une vingtaine de kilomètres de Lambaréné, un accident de la circulation a causé la mort de deux enfants d’une même famille, en plus des cinq blessés graves. Une affaire qui rappelle un autre accident survenu en 2003 et qui avait fait 19 morts.

 
 

Un bébé mort dans un bac à ordure à Libreville

Un bébé mort dans un bac à ordure à Libreville

Un nouveau-né, sans vie, a été découvert le dimanche 9 septembre dernier au quartier Cité de la Caisse dans le 6e arrondissement de Libreville, par un habitant qui venait jeter des ordures dans un bac à ordures. Une affaire qui relance le débat autour des enfants non désirés, des relations sexuelles avant l’heure et des grossesses précoces.

 
 

Les commandos de TV+ outrepassent l’annonce de Ndongou

Les commandos de TV+ outrepassent l’annonce de Ndongou

L’ouverture d’une enquête, annoncée par le ministère de l’Intérieur et demandée par l’ONG Reporters sans frontières, visant les auteurs de l’attaque manquée contre les installations de la chaîne de télévision privée TV+, semble ne pas avoir inquiété les indélicats qui ont récidivé.

 
 

Crimes rituels : Gabriel Eyéghé Ekomie entendu au Sénat

Crimes rituels : Gabriel Eyéghé Ekomie entendu au Sénat

Le sénateur Gabriel Eyéghé Ekomie, accusé par un assassin, lors des sessions criminelles spéciales, d’être le commanditaire du crime d’une fillette de 12 ans, a été auditionné, le mercredi 5 septembre 2012, par la commission ad hoc chargée d’apprécier l’éventualité de la levée de l’immunité de ce parlementaire du Komo Kango.

 
 

Nouvelle attaque sur le matériel de TV+

Nouvelle attaque sur le matériel de TV+

En l’espace de deux semaines après les évènements du 15 août dernier, la chaîne de télévision privée TV+ vient de faire les frais d’un commando dont la mission était vraisemblablement de détruire le matériel et de mettre hors-service les installations de cette chaine de télévision appartenant à l’opposant André Mba Obame. Une attaque condamnée par un communiqué du ministère de l’Intérieur qui annonce l’ouverture d’une enquête.

 
 

Circulation : un drame évité de justesse

Circulation : un drame évité de justesse

Un jeune homme, de nationalité gabonaise, à peine la vingtaine d’années, à bord d’un véhicule de marque Sanyong arborant la plaque d’immatriculation commençant par le 111, celui de la présidence de la République gabonaise, est passé à côté du drame ce mercredi soir après un vol plané dans le lit d’une rivière asséchée.